CFAO

CFAO

Le cabinet est équipé d’un système de Conception Fabrication Assisté par Ordinateur

Ce procédé technologique récent permet de réaliser des éléments prothétiques avec plus de confort pour le patient (absence des matériaux à empreinte dans la bouche et des porte-empreintes), plus d’hygiène et de propreté, plus de précision et avec une communication améliorée.

Une caméra spécifique enregistre la morphologie de la ou des dents préparées  et le système informatique permet de visualiser en temps réel les images obtenues. Le logiciel de Conception va alors établir le projet de prothèse en 3 dimensions. Des ajustements peuvent être alors menés selon des besoins spécifiques.

Une fois validé, le fichier électronique du projet de prothèse  va pouvoir être envoyé via internet au laboratoire de prothèse ou traité directement au cabinet* afin de guider une unité d’usinage à commande numérique.

Les matériaux utilisés sont choisis spécifiquement en fonction de la comptabilité générale et locale. Ils présentent tous l’avantage d’être non métalliques et d’avoir des propriétés mécaniques et esthétiques les plus proches possibles des dents naturelles.

*La restauration prothétique est faite au cabinet dès lors où celle ci reste simple.
L’avantage de cette solution est que tout se passe en un seul rendez vous (d’au minimum 1heure ), le patient repartant avec sa prothèse en bouche.

metaux-lourd

La dépose des obturations dentaires métalliques

Depuis de très nombreuses années, l’obturation des cavités de carie dentaire s’est réalisée de manière commune avec des matériaux métalliques.
En raison de l’usure ou du vieillissement de ces matériaux, leur dépose peut être recommandée.
Il convient alors de respecter un plan de traitement rigoureux afin de préserver l’organisme du patient du contact avec des métaux potentiellement agressifs comme le mercure ou le nickel par exemple.
Ce plan de traitement doit être personnalisé en fonction du type, du nombre et de la taille des obturations déficientes ainsi que de l’état physiologique du patient.

Il fait appel à des dispositifs de protection rigoureux du patient et du praticien :

. de manière globale par renforcement généraux du système immunitaire en utilisant  par exemple des compléments alimentaires comme préconisé par l’European Food Safety Authority (EFSA Journal 2010; 8(2):1489) avant, pendant et après la dépose et par l’utilisation de protections corporelles (lunettes, combinaisons, …) ;

. de manière locale par mise en place de champs opératoires (digue), d’aspiration performante périphérique, d’utilisation de fraises neuves spécifiques à la dépose, par fractionnement et non usure des anciennes restaurations ;

tout ceci dans un local ventilé et aéré en continu.

C’est lors d’une observation clinique individuelle spécifique que sont choisis ces traitements, leur chronologie et les éventuelles prescriptions.

Après cicatrisation, de nouveaux matériaux non métalliques assurent, de manière pérenne, la reconstitution de ces cavités.