La dépose des obturations dentaires métalliques

Depuis de très nombreuses années, l’obturation des cavités de carie dentaire s’est réalisée de manière commune avec des matériaux métalliques.
En raison de l’usure ou du vieillissement de ces matériaux, leur dépose peut être recommandée.
Il convient alors de respecter un plan de traitement rigoureux afin de préserver l’organisme du patient du contact avec des métaux potentiellement agressifs comme le mercure ou le nickel par exemple.
Ce plan de traitement doit être personnalisé en fonction du type, du nombre et de la taille des obturations déficientes ainsi que de l’état physiologique du patient.

Il fait appel à des dispositifs de protection rigoureux du patient et du praticien :

. de manière globale par renforcement généraux du système immunitaire en utilisant  par exemple des compléments alimentaires comme préconisé par l’European Food Safety Authority (EFSA Journal 2010; 8(2):1489) avant, pendant et après la dépose et par l’utilisation de protections corporelles (lunettes, combinaisons, …) ;

. de manière locale par mise en place de champs opératoires (digue), d’aspiration performante périphérique, d’utilisation de fraises neuves spécifiques à la dépose, par fractionnement et non usure des anciennes restaurations ;

tout ceci dans un local ventilé et aéré en continu.

C’est lors d’une observation clinique individuelle spécifique que sont choisis ces traitements, leur chronologie et les éventuelles prescriptions.

Après cicatrisation, de nouveaux matériaux non métalliques assurent, de manière pérenne, la reconstitution de ces cavités.